Article Ouest France du 11 mars 2020

Vous vous engagez à travailler en concertation et communiquer en toute transparence ?

Cet engagement est au cœur de notre politique ; nous nous devons de renouer le lien social distendu par une politique de pouvoir. La concertation sera à deux niveaux, en interne entre élus et agents municipaux, mais aussi avec la population grâce, notamment, à notre groupe de « citoyens volontaires ».

Concrètement, comment allez-vous le constituer ?

Nous allons constituer un « fichier ressources » avant l’été. Chacun pourra venir s’inscrire à la mairie sur les thèmes qui l’intéresse, à partir d’une liste préétablie. Nous assurerons une communication régulière, via les supports informatiques, les panneaux d’affichage et le support papier. Nous nous engageons à faire des points d’étape et de finalisation de nos actions en cours. Objectif : favoriser le lien social.

Pouvez-vous résumer en quatre axes votre programme ?

Le but, c’est que notre ville soit vivante et accueillante toute l’année. Premier axe : une proposition de logements abordables pour permettre aux jeunes actifs de pouvoir vivre à Saint-Pierre. C’est notre projet de maisons ou appartements en accession à la propriété et locatifs, sur les sites du Blevec et de la mairie actuelle. Deuxième axe : une commune soucieuse de développer l’activité économique.Dès notre élection, nous travaillerons au troisième axe, notre projet phare, à savoir relancer l’agriculture. Enfin quatrième axe : redynamiser le centre-ville, qui nous permettra d’obtenir des aides logistiques et de financement. Pour la ZA de Kergroix, nous étudierons, en coordination avec Aqta, toutes les aides financières et foncières possibles, permettant de favoriser le développement des entreprises existantes et l’implantation de nouveaux acteurs, en particuliers ceux qui pourraient être porteurs de nouveaux emplois.

Pouvez-vous indiquer un exemple de décision de gestion que vous prendrez ?

Nous analyserons et nous évaluerons l’efficacité de toutes les dépenses de fonctionnement. Dans la mesure du possible, nous renégocierons tous les contrats des prestataires extérieurs.

Allez-vous augmenter la pression fiscale ?

Nous voulons la stabilité de la fiscalité. Nos concitoyens ne supportent plus les augmentations des impôts… Nous non plus ! Nous ne les augmenterons pas.