Le village naturel du Rohu ???

LE VILLAGE NATUREL DU ROHU ????
(commentaire à l’article paru dans le télégramme du 9 juin 2020 )

Un désastre « écologique » et une belle opération immobilière !
Où est l’intérêt général de la zone de repli destinée aux campeurs ? quand on sait que la mairie ne possède que 8 parcelles CONTRE 79 PARCELLES PRIVEES
Cela ne coutera rien à la commune ?Pourquoi alors avoir créé un budget annexe « AFUL » et voté un budget de plus de 7 000 € lors du conseil municipal du 3 juin 2020 ?

Reprenons l’histoire

A Sud de Saint Pierre Quiberon, au Petit Rohu, sur près de 4 hectares, autour de la rue des campeurs, les campeurs « propriétaires » installent chaque année tentes et caravanes sur une trentaine de parcelles pour les vacances pendant une durée maximale de 3 mois. Haies bien taillées, pelouses tondues, vie de famille bien rangée… Une véritable zone verte, qui retrouve 9 mois par an sa nature originelle de zone naturelle, sans construction ni habitant.

Cette zone était classée NDS, zone naturelle, comme en mitoyenneté à Quiberon, qui dans son PLU protège cette zone particulière, appelée « marais du Parco ». Le Conservatoire du Littoral considère cette zone comme un réservoir de biodiversité et comme principale zone humide de la presqu’île de Quiberon. Le site est inventorié depuis 1960 en Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF N° 108), nommée « Marais de Quiberon-Rohu ».
Malgré de nombreux avis opposés, le PLU de Saint Pierre Quiberon de 2017 classe cette zone en 1AUL. Le Commissaire-enquêteur estime qu’un classement en zone NA aurait été préférable. Un projet de l’AFUL est intégré dans le PLU avec 60 à 75 emplacements et un protocole avec la commune, permettant de posséder à terme 25% de la zone 1AUL. Un recours a été déposé contre le PLU concernant cette zône.

Après une tentative avortée, un permis d’aménager est déposé pour la création d’un lotissement avec route et parkings et la création de 79 lots qui pourront recevoir des Habitations Légères de Loisirs. Ces HLL seront en place toute l’année avec deux places de stationnement dans chaque lot. Adieu la nature !
Actuellement la commune n’est propriétaire que de la rue des campeurs.
Non ce n’est pas la nature qui va gagner au Rohu mais l’intérêt de certains !

Marine Jozan

  • Article de presse de M. Loget disponible sur la page « article de presse »